Retour à la raison après une tentative audacieuse

Trou n°9 de Cély, mon partenaire de jeu prend son driver, ce que je trouve audacieux vu sa puissance de frappe et la faible longueur du trou en descente prononcée. Il atteint la pièce d’eau qui se trouve juste devant le green, et  quand nous arrivons sur place nous constatons que sa balle repose sur une zone de terre et de cailloux entre l’eau et le green. Cette zone est habituellement immergée mais l’absence prolongée de pluies a sensiblement fait baisser le niveau de l’eau. Il aurait pu prendre un point de pénalité et dropper au point d’entrée dans la zone de pénalité mais, continuant dans l’audace il prend un fer et descend jouer sa balle. Et le risque ne paie pas : une grosse gratte fait tomber sa balle dans la pente abrupte qui mène au green et elle revient à 50cm de son point de départ, cette fois dans un paquet de cailloux, totalement injouable. Passons sur l’épisode où le joueur tente d’enlever quelques cailloux, chose interdite dans un obstacle, pour arriver au point important de cette petite histoire : le joueur a maintenant le droit de dropper au point d’entrée dans l’obstacle pour jouer son quatrième coup (suite au drive, au coup joué dans l’obstacle et à la pénalité). Ainsi, au lieu d’économiser le point de pénalité en jouant dans l’obstacle, il a perdu un point de plus. A retenir: la décision de jouer dans l’obstacle peut être « rectifiée » si la situation s’aggrave.

Le golf sur tous les golfs